logo-volte-face-jeunesse
Une intervenante au bout du fil
(SOS violence conjugale) 


Des services confidentiels et gratuits
24h/jour  7 jours/semaine

Suis-je dans une relation de contrôle?

realtion-controle
Tu sais, ce n'est pas toujours facile de savoir si ta relation est empreinte de violence. Tu peux croire que certaines réactions blessantes ou désagréables de ton chum sont normales ou sont des signes d'amour. Si tu te poses des questions sur ce que tu vis dans ta relation, lis ces affirmations: cela pourrait t'aider à y voir plus clair.

 

Il décide de tes sorties et des personnes à qui tu peux parler.

Non, jamais :

Conserver ta liberté, c'est très important. Tu as le droit de faire tes propres choix, et de voir les personnes que tu désires.

C'est arrivé une fois ou plus :

Sois vigilante! Si tu remarques que cette situation se répète et s'intensifie, il se peut que ton chum tente de t'isoler de ton réseau social afin d'avoir plus de contrôle sur toi.


Il passe des commentaires désobligeants sur ton habillement ou décide complètement de ce que tu peux porter ou non.

Non, jamais :

Personne n'a le droit de contrôler ton habillement. Tu as le droit de décider toi-même comment t'habiller : c'est ton corps après tout!

C'est arrivé une fois ou plus :

Sois vigilante! Il se peut que cette situation soit isolée, mais si cela se répète et s'intensifie, il s'agit d'un moyen pour te contrôler. En contrôlant ton habillement, ton copain remet en doute ton jugement et ta façon de t'habiller. Ce qui peut t'amener à douter de toi et te rendre mal à l'aise.Tu sais, tu as le droit de t'habiller comme tu veux, car tu es libre d'être toi-même. Après tout, ton style vestimentaire reflète ta personnalité. 

 

Est-ce qu'il t'arrive d'avoir peur des réactions de ton chum face à ce que tu dis ou ce que tu fais?

Non, jamais :

Ton copain doit être une personne en qui tu as confiance et sur qui tu peux compter. Il est donc important que tu te sentes libre de communiquer avec lui en toute sécurité.

C'est arrivé une fois ou plus :

Sois vigilante! Il se peut que cette situation ne soit arrivée qu'une fois, mais si cela se répète et s'intensifie, il s'agit d'un moyen pour te contrôler. Si tu as l'impression de marcher sur des œufs ou si tu changes certains de tes comportements pour éviter de déclencher ses colères, c'est signe que quelque chose ne va pas. Le fait de créer un climat de peur et de tension permet ainsi à ton copain de garder plus de contrôle sur toi. 

Ton chum t'a déjà menacée de se suicider si tu mettais fin à la relation?

 

Même s'il ne l'a fait qu'une fois, ton copain t'envoie le message que tu as « sa vie entre tes mains ». Ce qui peut t'amener à vivre de la culpabilité et peut-être même à rester dans cette relation par peur qu'il mette sa menace à exécution. C'est un moyen pour te manipuler. Tu sais, ton copain est le seul responsable de ses choix. Si tu t'inquiètes pour lui, tu peux nous appeler.

 

Ton copain te texte plusieurs fois par jour pour savoir où et avec qui tu es. Si tu ne réponds pas à ses messages assez rapidement pour lui, il s'énerve.

Non, jamais :

Tant mieux ! Personne n'a le droit de contrôler tes fréquentations et tes moindres faits et gestes. Tu as le droit de faire tes propres choix et de voir les personnes que tu désires.

C'est arrivé une fois ou plus :

Sois vigilante! Lorsque ton copain surveille tout ce que tu fais et les personnes que tu fréquentes, il s'agit de contrôle social. Son but est d'avoir une plus grande emprise sur toi. Tu as le droit d'avoir tes propres occupations sans avoir à toujours rapporter tes moindres faits et gestes et à te justifier.



Ton copain a toujours une excuse pour justifier ses comportements violents (ex : dure journée, sa consommation, un passé difficile, etc.).

Non, jamais :

Rien ne justifie ou n'excuse l'utilisation de la violence. Nous sommes tous les seuls responsables des gestes que nous posons.

C'est arrivé une fois ou plus :

Le fait de justifier ses comportements pour des raisons externes à lui-même est un moyen pour lui de se déresponsabiliser de ses actes pour t'en rendre responsable. Cela peut t'amener à te faire vivre de la culpabilité et douter de toi-même. Rien ne justifie ou n'excuse l'utilisation de la violence. Ton copain est le seul responsable de ses comportements.

 

Ton copain exerce de la pression pour obtenir des rapports sexuels.

Non, jamais :

Chaque personne a le droit de décider elle-même quand et avec qui faire l'amour. Il est donc important de se sentir libre d'accepter ou de refuser une relation sexuelle sans aucune contrainte.

C'est arrivé une fois ou plus :

Il s'agit de violence sexuelle. Tu sais, tu as le droit de décider quand faire l'amour. Personne n'a le droit d'exercer de la pression pour avoir des contacts sexuels. Obliger quelqu'un à avoir des relations intimes est une agression sexuelle, même s'il s'agit de ton chum.



Ton copain rit de toi devant les autres.

Non, jamais :

Ton chum doit être une personne avec qui tu te sens bien et avec qui tu peux être toi-même. Pour cela, il importe que le respect fasse partie intégrante de votre relation.

C'est arrivé une fois ou plus :

Lorsqu'on se sent dénigrée et qu'on se sent rabaissée par les propos de notre copain, c'est signe que quelque chose ne va pas. Personne ne mérite de vivre de la violence psychologique. C'est blessant et humiliant.



Ton chum t'emprunte de l'argent sous différents prétextes, et il ne te le remet pas.

Non, jamais :

Ton argent t'appartient et tu as le droit de décider toi-même quoi en faire. Après tout, c'est toi qui as travaillé pour le gagner.

C'est arrivé une fois ou plus :

Sois vigilante! Le fait de ne pas te remettre l'argent que tu lui prêtes ou encore de contrôler tes dépenses et tes revenus sont des formes que peut prendre la violence économique. Après tout, tu as gagné cet argent et il t'appartient : tu as le droit de décider toi-même quoi en faire.


Il lance des objets, fait des trous dans les murs et détruit tes effets personnels.

En agissant ainsi, ton copain utilise la violence physique pour susciter chez toi des émotions comme la peur et l'anxiété et ainsi, avoir une plus grande emprise sur toi. Contrairement aux croyances populaires, il n'est pas nécessaire de toucher quelqu'un pour être violent physiquement. De plus, le fait d'empêcher quelqu'un de quitter une pièce par la force ou par la menace en est un exemple. Il s'agit alors de séquestration. La violence physique est considérée comme un acte criminel au sens de la loi.

 

 

 

 

 

Note : Nous reconnaissons que la violence conjugale existe également dans les relations de couple de même sexe. Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte, sans discrimination.