logo-volte-face
Une intervenante au bout du fil
(SOS violence conjugale) 


Des services confidentiels et gratuits
24h/jour  7 jours/semaine

Les conséquences de la violence conjugale

Subir de la violence, c'est vivre en état perpétuel d'hypervigilance. Demeurer dans cet état laisse des traces sur plusieurs plans: psychologique, physique, économique, social et existentiel.



Conséquences psychologiques

Se sentir anxieuse, confuse, dépressive et vivre avec des idées suicidaires;
Vivre une peur constante, flash-back de la violence vécue, insomnies, cauchemars;
Douter de ses capacités, sentiment d'impuissance, de culpabilité, d'humiliation;
Ressentir de la colère, se sentir responsable de la violence, vivre dans la honte, perdre l'estime de soi, avoir de la difficulté à s'affirmer.

Conséquences physiques

Blessures physiques;
Affaiblissement du système immunitaire, baisse d'énergie, épuisement;
Troubles digestifs, perte d'appétit, boulimie, maux de ventre;
Augmentation de la prise de médicaments, de consommation d'alcool et de drogue.

Conséquences économiques

Perte d'emploi, réduction du revenu, dettes, pertes matérielles, faillite;
Frais juridiques, frais de déménagement, frais entourant la sécurité, frais de gardiennage, frais médicaux.

Conséquences sociales

Isolement, difficultés relationnelles, conflits avec la famille et la belle-famille, conflits avec les enfants, diminution des contacts avec la famille ou les amis-es, déménagement, rejet de la communauté.

Conséquences existentielles

Perte de la foi, abandon de la pratique religieuse;
Modifications de certaines valeurs fondamentales;
Sentiment de vide existentiel.